Combien coûte une imprimante 3D ?

Compte tenu de la technologie avancée à laquelle elle renvoie, nombreux sont ceux qui pensent qu’un modèle d’imprimante 3D est très cher voire destiné uniquement aux gros budgets. En analysant les produits disponibles sur le marché, il est pourtant possible de constater que de plus en plus de modèles sont abordables et qu’ils présentent de très nombreux avantages.

Une sélection pour moins de 1 000 euros

imprimante 3D

Les particuliers qui voudraient faire l’acquisition d’une imprimante 3D seront étonnés de constater que des modèles très performants sont proposés pour des tarifs semblables à une imprimante multifonctions classique. Cette information va permettre d’envisager un achat de façon beaucoup plus simple car il paraît accessible.

Un modèle allemand particulièrement intéressant peut être acheté dans cette gamme de prix et même un modèle américain encore moins cher qui veut prouver que la technologie 3D n’est pas un luxe et qu’elle doit être accessible à tous pour constituer une réelle innovation.

Voir toutes les imprimantes 3D à moins de 1 000 €

Une fourchette entre 1 000 et 2 500 euros

imprimante 3D

Force est de constater que la majorité des imprimantes 3D ont un tarif qui se situe dans cette tranche de prix donc pour les particuliers qui souhaitent commander un modèle qui aura retenu leur attention, il leur faudra être vigilant et préparer le budget correspondant.

En choisissant un produit parmi les plus prometteurs du domaine, l’acheteur aura la certitude de profiter du meilleur et de pouvoir réaliser un grand nombre de créations. Néanmoins, il faut attirer l’attention des personnes intéressées que le réel intérêt de l’imprimante demande un travail de précision et qu’en l’occurrence ceci à un coût.

Les imprimantes onéreuses les plus efficaces et performantes sont également les plus chères. Il faudra alors s’interroger sur l’utilisation que chacun veut faire de son imprimante et faire son choix en fonction de cet aspect. Pour certains, il sera alors plus pertinent de reporter son achat.

Voir toutes les imprimantes 3D à plus de 1 000 €

imprimante 3DDepuis quelques années on parle de plus en plus d’imprimante 3D, mais de quoi s’agit-il exactement ? A quoi cela sert-il ? Quel est le prix d’une imprimante 3D ?

Tout d’abord il faut distinguer le type d’imprimante 3D, selon l’utilisation. De nombreuses entreprises se servent aujourd’hui d’imprimantes 3D, pour la conception de prototype par exemple, ou alors pour la création de pièces en quantité limitée.

Il existe également des modèles pour les particuliers, avec des imprimantes 3D à partir de 400 à 500€, qui servent pour la création de petits objets décoratifs par exemple. Parfois, il est difficile de trouver certaines pièces détachées d’appareils anciens, et là l’imprimante 3D peut permettre de récréer cette pièce.

On a même pu voir depuis quelques mois des personnes ayant créé des prothèses de mains avec des imprimantes 3D à moins de 2000€.

Les imprimantes 3D professionnelles

imprimante 3D professionnelle

On retrouve plusieurs technologies différentes dans le domaine de l’impression 3D professionnelle, dont les 4 principales sont :

  1. Le SLS ou frittage de poudre : c’est un système qui fonctionne par un principe de laser qui agglomère de la poudre par couches successives. Ce procédé permet l’utilisation de métaux ou de polymères, et permet d’offrir une très grande résistance de l’objet final. On l’utilise dans le domaine de l’automobile, de la biomédecine ou encore dans le domaine du design. Même si l’on peut trouver des machines low-cost à 5000€ l’imprimante 3D, les gammes de prix pour professionnel vont de 15 000 à 100 000€ en moyenne.
  2. Stéréolithographie ou SLA : C’est un procédé de résine durcissant au contact d’un laser utlraviolet, la pièce est conçue par couche, et sort petit à petit du bac à l’aide d’un piston qui pousse la plateforme à chaque couche. Le processus est rapide, très précis et permet de sortir des produits finis prêts pour être testés sur le marché. Elle est principalement utilisée par les fabricants de biens de grande consommation, et le prix de ce type d’imprimante 3D se situe dans les 100 000 € minimum.
  3. Polyjet ou l’impression multi-matières : c’est un système ressemblant à une imprimante à jet d’encre, mais ces têtes d’impressions sont en fait remplies du matériau nécessaire, et puisque l’imprimante dispose de plusieurs têtes, elle peut donc imprimer différents matériaux, comme une imprimante classique peut imprimer différentes couleurs. Ce procédé est utilisé par la médecine, l’aérospatiale, l’architecture ou encore la fabrication de jouets. Une imprimante 3D Polyjet coûte plus de 200 000€.
  4. EBM ou fusion par faisceau d’électrons (E Beam) : il s’agit d’un procédé similaire au SLS, par système de fines couches déposées, qui sont chauffées afin de fondre pour fabriquer la pièce. La source d’énergie ici, est un faisceau d’électron et le processus fonctionne sous vide d’air. Même si la vitesse est plus rapide, la pièce n’aura pas le même niveau de précision. Une seule société vend aujourd’hui ce type d’imprimante 3D, aux secteurs médicaux et aéronautique. Le prix d’une telle imprimante 3D est de plus de 1 millions d’euros.

Les imprimantes 3D grand public

FFF (fused filament fabrication)

FFF (fused filament fabrication)

Les imprimantes 3D à 400€, que l’on peut se procurer facilement de nos jours utilisent le procédé dit FFF (Fused Filament Fabrication) ou FDM (Fused Deposing Modeling), ou pour être plus simple la technique de dépôt de filament fondu. Son procédé est très simple, une bobine de filament passe au travers d’une buse chauffante, qui le fait fondre. Il se dépose ensuite par couche selon un modèle près établi, et la plateforme de support descend après chaque couche.

Pour pouvoir utiliser ce type d’imprimante, il faut posséder un logiciel de création 3D, dont certains sont gratuits comme Sketch Up, Autodesk 123D ou encore FreeCad, par exemple. Il faut ensuite savoir utiliser ce type de logiciel et apprendre à créer des pièces. De nombreux sites proposent des fichiers, permettant la réalisation de pièces créées par d’autres personnes.

En plus de l’achat de l’imprimante 3D, il faut acheter le filament qui lui correspond. La majorité des imprimantes premiers prix, utilisent principalement l’ABS (polymère thermoplastique) ou le PLA (biodégradable issu de matériaux recyclés). Les imprimantes plus haut de gamme, permettent en plus l’utilisation de PVA, de fil pour contact alimentaire, de Nylon, de Carbone, de Polycarbonate, de fil bois et encore d’une multitude de fils différents selon l’usage.

imprimante 3D HP pas cherSachez que pour ceux qui ont une âme de bricoleur, et qui voudraient avoir « leur » imprimante 3D, certains fabricants vendent des imprimantes 3D en kit pour moins de 400€.

L’arrivée des imprimantes 3D a révolutionné le domaine de l’industrie. Autrefois, il fallait créer une pièce, la modeler à la main, puis faire des moules pour la reproduire ; tout ceci prenait un temps incalculable, et le résultat n’était pas toujours au niveau de nos attentes.

Aujourd’hui il suffit de savoir utiliser un logiciel de CAO, de créer une pièce virtuelle, et de la voir s’imprimer sous nos yeux comme par magie. Le résultat est quasi parfait, et surtout très rapide. C’est d’ailleurs pourquoi, les imprimantes 3D sont très utilisées dans le prototypage, car on peut très rapidement et facilement modifier un modèle.

Alors que tout le monde ou presque possède une simple imprimante, pour imprimer sur du papier, est-ce que la plupart des foyers passeront à l’air de la 3D, en s’équipant de sa propre imprimante 3D ?

Comparez les meilleures ventes d’imprimante 3D